Rencontre masquée

Dans une ambiance assez étrange, les Premières sont retournés au lycée le temps d’une après-midi afin de retrouver leurs amis et leurs professeurs. Si la plupart des élèves étaient contents de se revoir, l’ambiance n’était pas aussi festive que l’on aurait pu s’y attendre : la crise nous a tous changés d’une manière ou d’une autre, et il est compliqué de faire comme si de rien n’était… 

Le mercredi 24 juin, les élèves de première se sont retrouvés une dernière fois au CSO afin de se dire au revoir avant les vacances. Accueillis à 13h30 par les surveillants et une bouteille de gel hydroalcoolique, ils sont entrés dans l’établissement pour la première fois depuis plus de trois mois. Quel effet de revoir le lycée après tant de temps !  

Une fois leurs livres rendus, les élèves se sont réunis par classe pour remercier leurs professeurs. Deux d’entre eux ont été particulièrement à l’honneur en raison de leur départ de l’établissement en cette fin d’année : Mme Autie, professeure de SVT, part à la retraite et Mme Prallong-Dudit, professeure de sport, change d’établissement. Leurs élèves et leurs collègues les ont remerciées de toutes ces années de travail, et espèrent qu’elles reviendront de temps en temps leur passer le bonjour !  

Après ce moment d’émotion, retour aux choses sérieuses ! Certains professeurs de spécialité ont rendu leurs copies aux élèves ; histoire de ne pas de perdre les bonnes habitudes ! Sensation étrange que de recevoir des mains du professeur une copie papier écrite et annotée à la main, il y a presque quatre mois de cela.  

Des avis mitigés 

Même si l’idée de ces retrouvailles était bonne, la réalité a été très différente de ce que les élèves avaient pu imaginer. Les différentes classes ne se sont pas mélangées, ce qui donnait davantage l’impression d’être à côté des autres qu’avec les autres. L’obligation du port du masque n’a rien arrangé à l’affaire, sans compter qu’il n’est pas si simple de briser la glace après une période de séparation plus longue que les grandes vacances. L’ambiance était donc pour le moins spéciale, même si le but de la rencontre a été atteint : que chacun puisse renouer “en présentiel” avec le lycée et dire au revoir avant de partir en vacances. 

En parlant de congés, le webjournal se met aussi en pause cet été. Le temps pour nos journalistes de se reposer, mais également de chercher de nouvelles idées d’articles. Et qui sait, peut-être que cet intermède bien mérité donnera envie à d’autres de nous rejoindre ?  

Bonnes vacances à tous !  

MB 

Colloquium

Modernité de l’Antique… Voilà un oxymore dont les élèves latinistes de première et de seconde du CSO se sont emparés pour en faire le thème central de leur colloque de fin d’année. Menés par M. Wade, ils ont brillamment été les intervenants de cinq heures de présentation orale d’une grande richesse culturelle. 

Un colloque (du latin colloquium qui signifie entretien, discussion, entrevue) est une réunion d’experts et de chercheurs sur un thème prédéfini, réunion pendant laquelle ces experts interviennent à tour de rôle pour apporter leur éclairage ou leur avis sur le thème central.  

Actualité oblige, ce colloque a eu lieu sur Teams et s’est déroulé en deux séances de deux heures et demie chacune les jeudi 18 et vendredi 19 juin. À tour de rôle, les élèves latinistes ont pris la parole devant leurs camarades et leur professeur, tout en partageant leur écran pour illustrer leurs recherches et leurs réflexions. Leurs portfolios s’articulaient autour du thème central de la modernité de l’Antique, à travers quatre axes principaux : « Entre animalité et hybridité », « Humaine nature », « Entre soi et soi » et Masculin-Féminin ».  

Plus simplement, les auditeurs du colloque ont, entre autres, pu découvrir ou approfondir : 

  • en quoi des figures hybrides telles que les loups-garous, les sirènes ou l’Hydre de l’Erne, grandes figures de la mythologie antique, résonnent encore aujourd’hui de façon très présente dans les œuvres culturelles contemporaines.  
  • comment des artistes ou des œuvres antiques et modernes se répondent à travers les siècles sur la façon de traiter des sujets tels que l’esclavage ou la condition féminine. 
  • comment les auteurs traitent de la condition humaine, de ses fragilités et de ses nombreuses facettes.  
  • comment des histoires d’amour légendaires continuent d’inspirer les artistes ainsi que l’évolution de la représentation des femmes dans la société. 

Des interventions particulièrement inspirantes 

Les présentations toutes « très riches et donc enrichissantes » – comme l’a souligné M. Wade ont fait dialoguer l’Ancien et le Moderne, donnant aux auditeurs l’envie de revoir ou de relire avec un œil neuf (éclairé de l’Antique !) des œuvres telles que les films AvatarGladiatorPercy Jackson et La petite sirène ou des best-sellers tels que Harry Potter et La couleur des sentiments 

Une façon tout à fait plaisante de découvrir, pour ceux qui l’ignoraient encore, que l’Antiquité et son cortège de héros antiques, de bêtes fabuleuses et de philosophes célèbres n’ont pas fini d’inspirer la créativité et l’imaginaire collectifs. 

Seul point sombre de cet événement : les participants ne pouvaient pas réagir suite aux différentes présentations, l’interaction sur Teams n’étant pas aisée… 

Une autre édition l’an prochain 

La réalisation d’un portfolio a été rendue obligatoire par les nouveaux programmes de l’Education nationale pour les élèves de seconde et de première. Les latinistes de l’année prochaine devront donc se plier à l’exercice, dans des conditions que l’on espère plus favorables. Les curieux seront invités à y assister, en plus des latinistes des autres niveaux. 

Un grand merci à M. Wade et à tous les élèves participants pour leur travail formidable !  

profdoc et MB 

Le carnaval : un retour fracassant

Cela faisait 5 ans que les élèves du CSO n’avait pas eu la joie de participer au carnaval de l’établissement. Revenons ensemble sur cet événement.

Malgré une organisation pour le moins… chaotique, le carnaval du CSO s’est déroulé le 25 février, sur l’heure du déjeuner.

Ce carnaval, organisé par le BDE avec l’aide de Mme Roumieh, des délégués et des professeurs, n’avait pas eu lieu depuis 5 ans. À l’origine, seuls les lycéens devaient pouvoir participer.

L’idée était la suivante : après avoir mangé, tous les lycéens étaient invités à participer ou à assister au défilé sur le parking derrière le gymnase.

Le jour J, plusieurs groupes d’amis se sont présentés au « concours » avec différents thèmes, tous très originaux. Un jury composé de professeurs et de Mme Roumieh s’est formé pour classer les différents groupes et définir les grands gagnants. Certains étaient déguisés en princesses, d’autres en personnages de Mario ou encore en « où est Charlie » de la fameuse BD. Mais les préférés, de façon générale, ont été certains élèves de première, déguisés en beaufs.

L’arrivée imprévue des collégiens, au milieu du défilé, a été source de désordre au départ. Mais finalement, les lycéens leur ont fait une place et tout s’est bien terminé.

La plupart des élèves qui avaient connu les précédentes éditions du carnaval (en 2015 et avant) m’ont dit être très contents de voir cet événement se dérouler à nouveau. C’était un moment où élèves et professeurs ont pu se réunir pour échanger et s’amuser. Pour les élèves de 1ere et de Terminale qui traversent les épreuves du bac, cela a été une bonne façon de décompresser après les E3C et le bac blanc.

Finalement, ce carnaval s’est terminé dans la bonne humeur. Une grande majorité des élèves sont repartis en cours avec le sourire. Une ambiance qui semble être de bon augure pour l’édition du Carnaval 2021 !

LPM

Et le numéro est…

Une réception annuelle et familiale. Un moment de rire, de partage et de convivialité. Chaque année, le loto est une fête réussie ; mais tout ne se passe pas toujours comme prévu au CSO. 

Pour les élèves de 4e, la préparation de la salle a commencé le jour J à 17h dans le gymnase. Il fallait mettre en place les tables, les tapis, les stands et dresser des assiettes d’avance en prévision du coup de feu. Quelle effervescence ! Après 1h30 de travail acharné, la salle était enfin prête à recevoir les joueurs. Il ne restait plus qu’à préparer et installer les nombreux mets et boissons qui allaient être vendus, ce que nous nous sommes empressés de faire. Heureusement, la salle était encore paisible et silencieuse… Le calme avant la tempête !

À partir de 19h, les premiers joueurs sont arrivés, encore peu nombreux puisque la première partie ne devait débuter qu’à 19h45. Peu à peu, la salle s’est remplie et les serveurs avaient déjà à faire. Pour les participants qui souhaitaient dîner pendant le jeu, le menu était le suivant : planche de charcuterie ou de fromage avec pain fourni (4€), part de dessert (1,5€), boissons diverses.

Des 4e en plein travail !

Quelques bémols d’organisation sont malheureusement à noter : le jeu en lui-même a commencé avec une heure de retard, à cause d’un problème technique. Par ailleurs, les serveurs ont rapidement manqué de monnaie, ce qui a engendré des files d’attentes.

Côté jeu, les lots proposés étaient alléchants : skate bord électrique, paddle… Parfois cependant plusieurs joueurs gagnaient en même temps, mais un seul remportait véritablement la mise ; les autres ne partant qu’avec de simples lots de consolations.

Supposée terminer vers 22h, la fête s’est finalement prolongée jusqu’à 23h30. Le lendemain, de longs rangements ont eu lieu. À 10h déjà, plusieurs élèves de 4e s’affairaient à remettre en ordre et à nettoyer le gymnase pour qu’il soit de nouveau opérationnel le lundi matin.

QG et MH